Richert réclame l'accueil permanent du Parlement européen à Strasbourg

© 2011 AFP

— 

Le ministre chargé des collectivités territoriales, Philippe Richert, également président de la région Alsace, a réclamé mercredi l'accueil permanent du Parlement européen à Strasbourg, après la remise en cause de son siège dans la capitale alsacienne.

"La réaction habituelle, et absolument nécessaire, consistant à défendre la tenue de 12 sessions annuelles à Strasbourg ne suffit plus", écrit dans un communiqué M. Richert après avoir salué l'initiative française de saisir la Cour de Justice de l'Union européenne sur cette question.

"Strasbourg et l'Alsace disposent, désormais, de tous les atouts nécessaires à l'accueil permanent du Parlement européen", ajoute-t-il. "Si la demande réitérée par certains est de disposer d'un seul lieu de travail pour le Parlement, cela ne conduit pas nécessairement, comme ils le pensent, à la réduction de l'activité à Strasbourg. Les Traités qui définissent le lieu du siège du Parlement européen sont clairs: c'est Strasbourg".

M. Richert propose d'engager très rapidement des négociations afin de permettre l'installation permanente à Strasbourg de fonctionnaires européens. "Tout en créant les conditions assurant le meilleur accueil à ses agents et à leurs familles, cette initiative aura un impact positif en terme de coût de fonctionnement du Parlement européen", affirme-t-il.

M. Richert s'est entretenu avec le président du groupe PPE au Parlement européen, le Français Joseph Daul, "qui partage pleinement cette volonté", ajoute-t-il, ainsi qu'avec le ministre chargé des affaires européennes, Laurent Wauquiez, "qui soutient totalement cette initiative".