Pour son retour, Patrick Roy émeut l'Assemblée

POLTIQUE Vêtu de son inusable veste rouge, les joues creusées, le député de Denain a tenu à adresser un message à ses collègues...

M.P.

— 

Capture d'écran du retour du député socialiste Patrick Roy à l'Assemblée nationale le 14 mars 2011.
Capture d'écran du retour du député socialiste Patrick Roy à l'Assemblée nationale le 14 mars 2011. — 20minutes.fr

Rare moment d’intense émotion ce mardi après-midi dans l’enceinte de l’Assemblée nationale. Atteint d’un cancer du pancréas, le député socialiste Patrick Roy, en très mauvaise santé à la fin de l’année, a fait son grand retour à l’Assemblée nationale.

Vêtu de son inusable veste rouge, les joues creusées par la maladie, le député-maire de Denain a tenu à adresser un message à ses collègues. Rappelant qu’il a vécu et vivait encore «une période difficile dans sa vie d’homme», avec son «combat contre la mort», il s’est dit «bouleversé» par «les soutiens» de ses collègues de gauche, Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault en tête.

«Mais j’ai été tout aussi bouleversé par le soutien tout aussi humaniste du gouvernement, de vous, collègues de droite, de vous M. le président [Bernard Accoyer], je n’oublierai jamais», a-t-il lancé, la voix cassée par l’émotion. «Alors que je vous vilipende à longueur de séances», a-t-il ajouté, faisant sourire les autres députés, «vous avez été à mes côtés sans faille».

«Aimez-les, entourez-les: le coeur accomplit des miracles»

Soutenu par ses collègues de banc, Patrick Roy a lancé: «Je suis très fier d’appartenir à cette belle démocratie française», ajoutant, à l’intention des proches des malades du cancer: «Aimez-les, entourez-les: le coeur accomplit des miracles.» Il a conclu par ce message: «Dès demain je redeviens un opposant farouche, mais je vous le redis, je vous aime toutes et tous, la vie est belle.»

Une déclaration qui a déclenché une standing ovation de tous les députés et des membres du gouvernement, qui ont largement relayé l’évènement sur Twitter. En réponse, Bernard Accoyer, lui aussi très ému, l’a remercié pour «l’image admirable» et l’exemple qu’il donne pour tous les malades du cancer.  Frédéric Mitterrand, interpellé par le député sur la place du «rock métal» et du «rap» sur le service public, a lui dit sa «grande joie» de le retrouver sur les bancs de l’Assemblée et salué son «courage».  

Voir la vidéo: