Jean-Marie Le Pen: «Sarkozy viole les règles les plus élémentaires de la diplomatie»

Avec Reuters

— 

Nicolas Sarkozy «viole les règles les plus élémentaires de la diplomatie» en reconnaissant comme gouvernement le Conseil national de transition libyen constitué à Benghazi, estime Jean-Marie Le Pen. Dans un communiqué publié jeudi, le président d'honneur du Front national critique également le projet du chef de l'Etat d'établir avec les insurgés «un échange d'ambassadeurs».

«Après s'être tenu aussi longtemps que décemment possible aux côtés des "amis" Ben Ali et Moubarak, le président Sarkozy, toujours entraîné par son tempérament primesautier, viole les règles les plus élémentaires de la diplomatie en reconnaissant comme gouvernement le CNT de Benghazi», écrit-il.

Jean-Marie Le Pen insiste sur le fait que «la situation en Libye est loin d'être stabilisée» et que le gouvernement en place, celui du colonel Kadhafi, «qu'il recevait il y a peu sous sa tente à l'Elysée, est encore en place, représentant officiel de l'Etat libyen».

Nicolas Sarkozy a évoqué jeudi la possibilité de frappes ciblées en Libye, dans certaines conditions, pour neutraliser l'aviation de Mouammar Kadhafi. En outre, la France est devenue la première puissance occidentale à reconnaître le Conseil national libyen proclamé à Benghazi par les insurgés.