Jean-Louis Borloo aurait refusé le ministère des Affaires étrangères

POLITIQUE Le poste est finalement revenu à Alain Juppé...

A.-L.B.
— 
Alors? Seules les ambitions frustrées de Jean-Louis Borloo (centriste) à Matignon où François Fillon (ex-RPR) lui a été préféré expliquent-elles le retour de la guerre des droites?
Alors? Seules les ambitions frustrées de Jean-Louis Borloo (centriste) à Matignon où François Fillon (ex-RPR) lui a été préféré expliquent-elles le retour de la guerre des droites? — Lionel Bonaventure afp.com

Petite révélation de Jean-Louis Borloo, relevée par le site du Parisien. L'ancien ministre de l'Ecologie, sorti du gouvernement en novembre, aurait refusé fin février le très convoité poste de ministre des Affaires étrangères, en succession de Michèle Alliot-Marie, touchée par la polémique sur ses vacances tunisiennes. C'est Alain Juppé qui, finalement, est allé au Quai d'Orsay.

«J'ai encore refusé les Affaires étrangères il y a quinze jours», a  déclaré Jean-Louis Borloo lundi en marge d'un déplacement à Mulhouse,  rapporte le quotidien.

Pour quelle raison? Selon le quotidien, en plein débat sur la candidature unique de la  droite pour la présidentielle de 2012, Jean-Louis Borloo multiplie «les signes d'indépendance». «Je n'ai pas à prouver mon  indépendance d'esprit. Au contraire, il faut proposer une multitude de  projets politiques aux Français en 2012», a déclaré Jean-Louis Borloo.