Le Parti radical en divisions après le sondage de ce week-end

POLITIQUE Selon Europe 1, le sondage du week-end, plaçant Marine Le Pen en tête des intentions de vote pour 2012 au premier tour, provoque des remous au Parti radical...

A.-L.B.

— 

Capture d'écran 20minutes.fr

Selon le site internet de la radio Europe 1, l'éventuelle candidature Jean-Louis Borloo pour l'élection présidentielle de l'année prochaine pourrait être remise en cause. Au sein du Parti radical, ceux qui s'interrogent sur la pertinence de sa candidature en 2012 vont donner de la voix, révèle le service politique d'Europe 1, après le sondage donnant Marine Le Pen en tête au premier tour de la présidentielle face à Nicolas Sarkozy et Martine Aubry.

Fragilisation du candidat de centre-droit

Le parti est en train de se diviser. Les uns pensent que la candidature de Jean-Louis Borloo ne prendrait des voix qu'au MoDem (François Bayrou) ou aux écologistes Nicolas Hulot et Eva Joly ; et les autres se disent inquiets de la montée de Marine Le Pen et du Front National. Ces derniers redoutent la moindre fragilisation supplémentaire du candidat de droite.

Jean-Louis Borloo devrait aborder de nouveau le sujet, mardi après-midi, au cours d'un bureau politique du Parti radical.