«La vague bleue Marine est une vague de fond» pour Jean-Marie Le Pen

POLITIQUE Un sondage la donne en tête du premier tour de la présidentielle en 2012...

E.M. avec Reuters

— 

Jean-Marie Le Pen le 15 janvier 2011.
Jean-Marie Le Pen le 15 janvier 2011. — A. JOCARD / AFP

Pour Jean-Marie Le Pen, le succès de sa fille Marine dans un sondage la donnant pour la première fois en tête du premier tour de la présidentielle en 2012, ne fait que commencer.

«Ce sondage reflète bien évidemment les qualités personnelles de Marine mais il est aussi surtout l'image d'une évolution de l'opinion publique relativement à l'ensemble des problèmes qui se posent aux citoyens Français, à savoir les problèmes sociaux, économiques, du chômage, de la paupérisation, de l'immigration et de la menace massive consécutive aux évènements du sud de la méditerranéenne» a affirmé l’ex-président du Front national sur France Info.

Vers une surprise

«Il y a une prise de conscience des Français. Marine a de très belles chances d'être au second tour et même de surclasser son adversaire au second tour, ce n'est pas absolument impossible», a-t-il estimé. «La vague bleue Marine est une vague de fond. Elle arrive à un niveau qui doit être pris en considération» a ajouté Jean-Marie Le Pen.

Marine Le Pen a de son côté affirmé sur I>Télé qu'«il y aura une surprise, moi en tout cas je pars pour gagner, je ne pars pas pour faire de la figuration ni pour témoigner, je veux porter mon projet et appliquer les solutions qui sont celles du Front national». 

>> En raison de débordements systématiques sur ce type de sujet, nous nous voyons contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension.