Manuel Valls: Si DSK se présente, les autres «devront se poser la question de leur candidature»

© 2011 AFP

— 

Le député de l'Essonne Manuel Valls (PS) a estimé ce mardi que si Dominique Strauss-Kahn décidait de se présenter aux primaires du PS pour 2012, les autres concurrents socialistes devraient «se poser la question de l'utilité de leur candidature».

Manuel Valls a rappelé sur RMC qu'il souhaitait que DSK «soit candidat parce que nous avons besoin de sa vision, de sa personnalité, de ses propositions».

«Moi parmi d’autres»

«S'il est candidat, alors je pense que tous les candidats socialistes, moi parmi d'autres, devront se poser la question de l'utilité de leur candidature», a ajouté celui qui s'est déjà déclaré candidat aux primaires.

«Ça ne veut pas dire qu'on abandonne ce combat, ça ne veut pas dire qu'on renonce aux primaires», a-t-il assuré. «Mais on se reposera la question», «chaque candidat devra se poser la question de sa candidature», a-t-il insisté.

«Sa candidature chemine et se concrétise»

Selon lui, l'entrée en lice du directeur général du FMI représenterait «une nouvelle donne».

«Dans un moment où la France est traversée par une crise économique majeure (...), par une crise politique que nous voyons tous les jours se dérouler, par la tentation de l'abstention, du vote Le Pen, il faut une personnalité forte qui à la fois rassure et incarne un minimum d'espérance», a-t-il dit, affirmant avoir «le sentiment que Dominique Strauss-Kahn peut incarner cela».

«Ça dépend de lui» mais «j'ai le sentiment que (sa) candidature chemine et se concrétise», a jugé Manuel Valls.