Situation internationale : allocution radiotélévisée de Sarkozy dimanche

© 2011 AFP

— 

Le président Nicolas Sarkozy prononcera une allocution radiotélévisée dimanche à 20H00 sur la situation internationale, indique samedi un communiqué de l'Elysée remis aux agences de presse.

L'Elysée a fait cette annonce alors qu'un ministre a affirmé à l'AFP que la chef de la diplomatie française, Michèle Alliot-Marie, allait remettre "dimanche matin" sa démission, confirmant ainsi une information d'I-télé.

"Les sources anonymes qui prétendent prendre des décisions à la place de Mme Alliot-Marie n'engagent qu'elles-mêmes", a réagi l'entourage de la ministre auprès de l'AFP.

Dans l'après-midi, le chef de l'Etat a reçu à La Lanterne, à Versailles, le Premier ministre François Fillon et le secrétaire général de l'Elysée, Claude Guéant.

Plusieurs ministres et personnalités de la majorité avaient indiqué, vendredi et samedi, que la chef de la diplomatie allait quitter le gouvernement ce week-end.

Mme Alliot-Marie est critiquée jusqu'au sein de la majorité après ses vacances controversées en Tunisie.

Le chef de l'Etat intervient également alors que la situation continue d'être très chaotique dans plusieurs pays arabes, notamment en Libye et en Tunisie.

En Tunisie, de violents affrontements ont opposé les force de l'ordre à des manifestants samedi en plein centre de Tunis.

En Libye, l'exode des personnes fuyant les violences en Libye s'amplifie, laissant craindre une crise humanitaire à la frontière tunisienne.

Lors d'une visite de travail à Ankara, vendredi, le président Sarkozy avait affirmé: "Kadhafi doit partir".

Nicolas Sarkozy et son homologue américain Barack Obama, qui l'avait appelé au téléphone, avaient exigé jeudi soir ensemble "un arrêt immédiat de l'usage de la force" en Libye.

La France avait également souhaité une nouvelle réunion urgente du Conseil de sécurité de l'ONU.

Depuis douze jours, une révolte sans précédent a lieu contre le régime du colonel Kadhafi, au pouvoir depuis 42 ans et alors que l'est du pays est entre les mains de l'opposition armée.