Sarkozy un chewing-gum à la bouche en Turquie, selon le maire d'Ankara

© 2011 AFP

— 

Le maire d'Ankara Melih Gokcek a fait savoir samedi qu'il s'était permis de mâcher du chewing-gum en présence de Nicolas Sarkozy lors de sa courte visite en Turquie vendredi, en réaction au "manque de respect" dont le chef de l'Etat français avait fait preuve selon lui en faisant de même.

L'édile, figure haute en couleur de la vie politique turque et à la personnalité controversée, faisait partie de la délégation qui a accueilli et raccompagné le président français à l'aéroport lors de sa visite éclair en Turquie vendredi dans le cadre de la présidence française du G20, selon l'agence turque Anatolie.

"M. Sarkozy est descendu de la passerelle de l'avion en mâchant un gros chewing gum. Il s'est arrêté un instant, a regardé autour de lui et a continué à mâcher... Personnellement j'ai été vexé", a rapporté M. Gokcek à l'agence Anatolie.

"Il avait fait preuve du même manque de respect précédemment en présence de notre président Abdullah Gül en France", a ajouté le maire, sans détailler.

"Lorsque nous avons pris congé de lui, je n'ai donc pas retiré mon chewing-gum de ma bouche. Il fallait que quelqu'un réagisse et je pense avoir répondu avec diplomatie. En la matière, il y a quelque chose que l'on appelle la réciprocité", a-t-il ajouté.

M. Sarkozy, qui irrite depuis longtemps les Turcs en s'opposant à leur entrée dans l'Union européenne, a passé seulement six heures à Ankara.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec M. Gül, il a réaffirmé son refus de voir la Turquie intégrer l'UE et défendu l'option d'un compromis "entre le tout adhésion et l'association".