Le préfet Ange Mancini devrait être nommé coordonnateur national du renseignement

© 2011 AFP

— 

Le préfet Ange Mancini, premier chef du Raid, devrait être nommé mercredi coordonnateur national du renseignement à la présidence de la République, a-t-on appris ce mardi de source proche du dossier.

Selon cette source, qui a confirmé une information du Point.fr, Ange Mancini, actuellement préfet de la Martinique, devrait être nommé en conseil des ministres en remplacement de Bernard Bajolet, nommé ambassadeur de France en Afghanistan.

Chef du Raid puis de la SRPJ de Versailles

Bernard Bajolet avait été nommé à l'Elysée en juillet 2008 pour occuper ce poste crée à la suite de la publication du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale. Dans cet ouvrage, qui érige le renseignement en «fonction stratégique», le poste de coordonnateur à la présidence est qualifié de «point d'entrée auprès du président de la République».

Ange Mancini, 66 ans, est un ancien grand technicien de la police judiciaire. Il a dirigé de 1985 à 1990 le RAID (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion), l'unité d'élite de la police nationale, avant de prendre la tête du SRPJ de Versailles, le plus important de France.

Il a ensuite été nommé en 1993 sous-directeur des affaires criminelles de la direction centrale de la police judiciaire, puis directeur adjoint de la PJ en 1995.

Il est ensuite devenu préfet adjoint pour la sécurité auprès des préfets de la Corse-du-Sud et de la Haute-Corse de 1999 à 2002, avant d'être nommé préfet en Guyane, dans les Landes puis en Martinique.