Politique

DSK, un "homme à la fois "lointain" et "hautain" selon Jean-François Copé

Jean-François Copé, le secrétaire général de l'UMP, a jugé lundi que "l'on savait (le directeur général du FMI) Dominique Strauss lointain" mais qu'on l'avait également découvert "hautain", lors de sa prestations au 20h00 de France 2 dimanche.

Jean-François Copé, le secrétaire général de l'UMP, a jugé lundi que "l'on savait (le directeur général du FMI) Dominique Strauss lointain" mais qu'on l'avait également découvert "hautain", lors de sa prestations au 20h00 de France 2 dimanche.

"On le savait lointain, mais on l'a découvert hautain, car le moins que l'on puisse dire c'est qu'il était à la fois très arrogant dans sa manière de dire les choses et assez prétentieux pour les leçons qu'il donne", a déclaré le député-maire de Meaux sur France Inter.

Selon lui, DSK qui ménage le suspense sur son éventuelle candidature à la primaire socialiste en vue de présidentielle de 2012, n'a pas non plus été "très concret sur les propositions d'avenir".

"Bref, tout cela donnait le sentiment quand même d'être à la fois très travaillé et très théorique", a ajouté M. Copé.

"On est sorti de deux semaines d'un plan médiatique absolument grotesque dans lequel DSK qui nous préparait tous à de grandes annonces nous a fait le portrait d'un homme qui effectivement est très, très loin des préoccupations des Français et très loin de la France", a affirmé le numéro un de l'UMP.