Guigou, Védrine, Juppé, Servier: Ils avaient aussi Aziz Miled comme «ami»

TUNISIE Le «Canard Enchaîné» révèle que Michèle Alliot-Marie n'est pas la seule à être proche de l'homme d'affaires tunisien...

Bérénice Dubuc

— 

L'ancienne ministre socialiste Elisabeth Guigou arrive à un déjeuner  organisé par le ministre de la ville Maurice Leroy avec ses prédécesseurs pour  fêter les 20 ans de la politique de la ville, le 13 janvier 2011 à Paris.
L'ancienne ministre socialiste Elisabeth Guigou arrive à un déjeuner organisé par le ministre de la ville Maurice Leroy avec ses prédécesseurs pour fêter les 20 ans de la politique de la ville, le 13 janvier 2011 à Paris. — AFP PHOTO / FRED DUFOUR

Non, le Canard Enchaîné ne s’en prend pas qu’à Michèle Alliot-Marie. Dans son édition de ce mercredi, le journal satirique épingle aussi les autres accointances des femmes et hommes politiques français avec l’homme d’affaires tunisien Aziz Miled, proche de l’ex-président, Zine el-Abidine Ben Ali.

Dans l’article Les amis socialistes de l’ami de MAM, le Canard révèle qu’Elisabeth Guigou a elle aussi  «des liens» avec l’homme d’affaires qui a prêté son avion à la ministre et à ses proches.

Réunis au sein de l’Ipemed

L’hebdomadaire explique ainsi que le Tunisien finance et co-préside le conseil de surveillance d’une association euro-méditerranéenne, l’Institut de prospective économique du monde méditerranéen (Ipemed). L’ancienne ministre socialiste en préside le comité de parrainage politique, et son mari est délégué général de l’Ipemed.

Selon le Canard, Hubert Védrine ou Alain Juppé siègent également au comité de parrainage politique, et Jacques Servier - fondateur du groupe pharmaceutique du même nom, mis en cause dans l’affaire du Mediator - fait partie des donateurs et est membre du conseil de surveillance de l'Ipremed. Le journal conclut: «Le monde politico-économique est décidément tout petit. A Tunis comme à Paris.»