Brice Hortefeux aux petits soins avec les gendarmes mobiles

© 2011 AFP

— 

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a annoncé mardi soir dans le Val-de-Marne, des mesures pour «l'amélioration des conditions de vie et de travail» des gendarmes mobiles. Il a affirmé qu'il allait «dans les prochains mois, (s')impliquer personnellement pour l'amélioration (des) conditions de vie et de travail» des gendarmes mobiles.

Brice Hortefeux s'exprimait au fort de Nogent à Fontenay-sous-Bois, devant l'escadron 34/7 de Troyes, en mission en région parisienne. Selon son entourage, il «tenait à être parmi ses troupes» à la veille de la journée de commémoration des morts de la gendarmerie. Il a notamment annoncé une «nouvelle planification» de l'activité pour que les périodes d'indisponibilité soient annoncées «beaucoup plus tôt» afin que les gendarmes soient «plus présents dans (leurs) familles sans remettre en cause la qualité de (leur) engagement professionnel».

De même, leur «engagement inopiné», particulièrement les week-ends, devrait être limité «au strict nécessaire». Il a également évoqué «la prise en compte des temps de trajet dans le calcul des durées de service» et pour les missions de renforts saisonniers «une indemnité (...) de l'ordre de 30 euros par jour».

Le ministre a aussi promis que «l'effort de mise aux normes (...) des cantonnements sera poursuivi», citant l'exemple du Fort de Nogent pour lequel «90.000 euros de travaux seront engagés d'ici au mois d'août». Quinze des 123 escadrons de gendarmerie mobile (EGM) doivent être fermés d'ici fin 2011. Huit l'ont été en 2010 et sept le seront en 2011.