Les Français veulent un candidat écolo... mais pas Hulot ou Joly

SONDAGE Des résultats mi-figue, mi-raisin...

M.P.

— 

Nicolas Hulot et Eva Joly, futurs rivaux dans la primaire écologiste?
Nicolas Hulot et Eva Joly, futurs rivaux dans la primaire écologiste? — SIPA / AFP

Pas de doute, l’écologie est devenue une évidence en politique. Quelque 74% des Français jugent utile qu’«un candidat écologiste soit présent à l’élection présidentielle de 2012», selon un sondage LH2 publié ce mercredi pour Le Nouvel Observateur. Dans le détail, il faut noter que les sympathisants de gauche (81%) sont plus favorables à ce scénario que ceux de droite (62%). Les sympathisants d’Europe Ecologie veulent une candidature écolo à la quasi-unanimité (97%) alors que certains dirigeants verts planchent sur une non-candidature pour éviter un 21 avril 2002 bis.

Sans surprise, la question provoque une fracture générationnelle. Les 18-24 ans sont les plus ardents défenseurs d’une candidature verte (83%) alors que les plus de 65 ans sont les moins nombreux à en vouloir (65%). Et ça se confirme, écolo rime avec bobo, ou du moins, avec niveau d’études supérieures, car ceux qui ont au moins un bac sont 79% à vouloir voir un vert en campagne mais ceux qui ont un diplôme inférieur au BEP ou au CAP ne sont que 66% à le souhaiter.

Vive «Eva Hulot» et «Nicolas Joly» 

L’enquête est à double tranchant pour Europe Ecologie-Les Verts puisque si leur stratégie est validée, leurs candidats potentiels ne le sont pas: 43% des Français ne voient ni en Eva Joly ni en Nicolas Hulot le bon candidat écologiste pour 2012. Malgré tout, c’est Hulot qui tient la barre. Il est choisi par 35% contre 16% par Eva Joly. L’avance de l’animateur de TF1 est encore plus nette parmi les sympathisants d’EE-LV, chez qui il obtient 51% contre 22% pour la Franco-Norvégienne. Au PS, l’ordre est le même mais l’écart plus faible (30% contre 26).

D’après l’étude, «sociologiquement, la préférence entre ces deux candidats potentiels est très marqué». Eva Joly séduit d’abord les cadres (25% contre 16% pour Hulot) et son rival fait un carton auprès des classes populaires, il est choisi par 50% des ouvriers.

Finalement, comme le soulignait José Bové la semaine dernière, «le meilleur candidat» écolo, «c’est Eva Hulot ou Nicolas Joly».