Morin et Arthuis lancent jeudi une confédération centriste

© 2011 AFP

— 

Le président du Nouveau Centre Hervé Morin et celui de l'Alliance centriste, Jean Arthuis doivent officialiser jeudi le lancement d'une confédération centriste, sans attendre le parti radical de Jean-Louis Borloo qui doit se prononcer en mai sur son éventuelle participation.

Les deux hommes ont annoncé mercredi dans un communiqué la tenue d'une conférence de presse jeudi pour présenter les objectifs, compétences, règles de fonctionnement et statuts du nouvel ensemble qui a pour principal objectif de porter une candidature centriste à l'élection présidentielle de 2012.

Jean-Louis Borloo qui a fixé à la mi-mai l'éventuelle participation de son parti à une confédération des centres, n'est pas invité au mariage.

Le lancement d'une confédération NC-AC ne fait pas l'unanimité au NC où le patron des députés François Sauvadet a exprimé auprès de l'AFP son hostilité au projet.

"Une confédération ne peut se faire dans la semaine sur un accord signé sur un coin de table avec Jean Arthuis. Ce n'est pas parce que le temps est compté qu'il faut fragiliser notre mouvement. Ce n'est pas d'une confédération petit bras dont a besoin le pays mais d'un rassemblement qui permette de créer les conditions d'une candidature crédible" en 2012, a fait valoir M. Sauvadet.

"La bonne méthode, c'est d'engager avec l'autre grand parti du centre, le Parti radical, les conditions de cette confédération", a dit le député.

"Cette confédération a vocation à réunir toutes les familles qui se reconnaissent dans les valeurs du centre droit : ce n'est pas une confédération-croupion. Elle ne peut pas se construire à la carte, sur le plus petit dénominateur commun", a abondé mercredi Valérie Létard (NC), proche de M. Borloo.

"La confédération est sur les rails et nous en sommes les moteurs", s'est réjoui pour sa part le porte-parole du NC Philippe Vigier lors d'un point presse en contestant que son parti ait engagé "une course de vitesse avec Jean-Louis Borloo".

"Il fallait bien commencer un jour. Mais, on sera ravi de l'accueillir en mai". En attendant, "le navire amiral avance", a-t-il ajouté.

Le lancement de la confédération avait été annoncé samedi par Hervé Morin lors d'un conseil national extraordinaire à Vincennes. Une motion fixant le cadre de ce nouvel ensemble a été adopté à cette occasion par la quasi-unanimité des quelque 800 adhérents présents.

Jean Arthuis avait fixé des conditions à sa participation dont une ouverture à François Bayrou et ne pas choisir automatiquement un ralliement à Nicolas Sarkozy au 2ème tour.

Mais ces conditions, contraires au positionnement du NC, ne semblent plus aujourd'hui être un obstacle à son engagement dans une nouvelle structure confédérale.