Aubry: «Ségolène et moi avons la même impatience»

E.O.

— 

Martine Aubry a cherché, ce mercredi matin, à tempérer les bisbilles entre Ségolène Royal et elle. «Ségolène et moi, nous avons la même impatience: arriver en 2012 pour retrouver la France», a-t-elle déclaré sur Europe 1. «Nous faisons tout pour cela. J’aimerais mieux que l’on nous montre main dans la main, au lieu d’essayer, en permanence, de nous opposer, car nous travaillons ensemble», a poursuivi la première secrétaire du PS.

Le début de la semaine a été marqué par un échange de piques entre les deux socialistes. «Elle est un petit peu impatiente là, Ségolène» s’est ainsi amusée Martine Aubry lundi soir sur Canal +, en référence à la candidature de sa rivale aux primaires du parti. La présidente de Poitou-Charentes a répliqué le lendemain sur Europe 1, jugeant que «ce niveau du débat (était) décevant».

«Ségolène a demandé que Dominique (Strauss-Kahn) et moi donnions notre réponse plus tôt», a expliqué Martine Aubry ce mercredi. «J'ai rappelé qu'il y avait un agenda et j'ai dit qu'elle était un peu impatiente. Franchement, cela n'avait rien de méchant», a estimé la maire de Lille. «Je remets du sens et j'essaie de faire ce qui est juste. Il faut bien que quelqu'un mette un peu d'ordre» au Parti socialiste, a-t-elle par ailleurs souligné.