Egypte: Martine Aubry souhaite plus de démocratie et de justice

C.C. avec Reuters

— 

POOL NEW / REUTERS

Dans le sillage de Michèle Alliot-Marie, Martine Aubry a souhaité ce mercredi que les manifestations en Egypte demandant le départ d’Hosni Moubarak débouchent pacifiquement sur plus de démocratie et de justice dans le pays.

«Je ne dis pas “Moubarak dégage”, je dis “nous soutenons tous les peuples qui se battent”», a déclaré la première secrétaire du Parti socialiste sur Europe 1. «Je n'ai pas dit “on encourage la révolte”, j'ai dit “nous soutenons partout dans le monde les peuples qui se battent pour leur liberté”», a insisté la maire de Lille. Elle a estimé que les manifestations en Egypte, qui ont fait trois morts mardi, s'inscrivait dans la continuité de la révolte tunisienne.

«Les Egyptiens disent exactement la même chose que les Tunisiens»

«Dans le fond, les Egyptiens disent exactement la même chose que les Tunisiens et j'espère vraiment qu'ils arriveront dans les mêmes conditions - sans les morts parce que la répression tunisienne a été effrayante - à faire en sorte que leur pays s'ouvre vers la démocratie et la justice», a souligné l'ancienne ministre socialiste.

Elle a précisé qu'elle allait demander à l'Internationale socialiste de réviser la liste de ses membres afin d'exclure les régimes autocratiques sur la base d'une charte éthique qui date de 2003. Le parti du président tunisien Ben Ali, le RCD, a été exclu par l'organisation après sa fuite vers l'Arabie Saoudite.