Otages Niger: Quilès (PS) souligne "des contradictions" avec les affirmations de Juppé

© 2011 AFP
— 

Paul Quilès (PS) a critiqué jeudi "les résultats très contradictoires par rapport à ce qui a été dit par le ministre de la Défense Alain Juppé lundi", dans l'enquête sur la mort des deux Français enlevés au Niger et l'opération militaire menée pour tenter de les libérer.

"Je pense que j'avais raison de dire que de nombreuse incertitudes existaient et qu'il fallait éviter les affirmations péremptoires avant de tout connaître", a déclaré sur France Inter l'ancien ministre de François Mitterrand, qui a notamment été en charge du portefeuille de la Défense.

Dès lundi, il s'était interrogé sur les circonstances de l'opération militaire française.

"Je pense que la suite des évènements tels qu'on les apprend depuis hier (mercredi), c'est-à-dire le résultat de l'autopsie (des corps des otages) et un certain nombre de résultats très contradictoires par rapport à ce qui a été dit par le ministre de la Défense avant-hier (mardi) montrent que le débat doit avoir lieu, qu'en tous cas les informations doivent être données en toute connaissance de cause", a ajouté M. Quilès.

"Je ne polémiquerai pas" mais "je trouve dommage que sur un sujet aussi grave on en appelle en permanence au consensus", a-t-il dit, faisant valoir qu'"il ne faut pas confondre consensus sur la compassion, sur la volonté de lutter et consensus sur la stratégie déployée, sur les moyens utilisés".