Pour 72% des Français, l'image du Front National ne changera pas si Marine Le Pen succède à son père

© 2011 AFP

— 

Soixante-douze pour cent des Français déclarent qu’ils n’auront pas une image différente du Front national (FN) si Marine Le Pen en prend la tête ce week-end à l'occasion du congrès du parti, selon un sondage de l'institut LH2 pour le NouvelObs.com diffusé lundi. A la question: «Si Marine Le Pen était élue à la tête du Front national, auriez-vous une meilleure ou une moins bonne image de ce parti?», 72% des personnes interrogées répondent: «Cela ne changerait rien», 13%: «une meilleure image», 11%: «une moins bonne image» et quatre pour cent ne se prononcent pas.

Cinquante pour cent des sympathisants du FN estiment que cela donnerait une meilleure image, 11%, une moins bonne image, et 39%, que cela ne changerait rien. Parmi les sympathisants UMP, 22% répondent que cela donnerait une meilleure image, 10%, une moins bonne et 66%, que cela ne changerait rien. A gauche, six pour cent des sympathisants pensent que l'élection de Marine Le Pen donnerait une meilleure image, 10%, une moins bonne, et 83%, que cela ne changerait rien.

Un «potentiel d'influence notable»

Pour LH2, alors que Marine Le Pen s’est depuis sept ans attachée à transformer et dé-diaboliser l’image de son parti, «le sentiment de rupture semble assez limité dans l’opinion». «Sa récente prise de parole comparant +les prières de rues de musulmans+ à l’Occupation a sans doute contribué à limiter la perception d’une prise de distance avec les dérapages de son père et entamé son apparente modération», ajoute l'institut.

Par ailleurs, 40% des Français estiment que Marine Le Pen a des chances de figurer au second tour de l’élection présidentielle en 2012, contre 53% qui répondent non, et six pour cent qui ne se prononcent pas. Les Français considèrent ainsi le FN «comme un parti pouvant compter dans le paysage des prochaines présidentielles, et pas seulement au premier tour», écrit LH2. Ils reconnaissent à Marine Le Pen «un potentiel d’influence notable et une capacité à faire monter en puissance le FN dans les prochains mois».

(Sondage réalisé les 7 et 8 janvier par téléphone, auprès d'un échantillon de 978 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas)