Fillon au chevet des deux militaires blessés au Niger

© 2011 AFP
— 

François Fillon s'est rendu mardi matin en région parisienne au chevet des deux militaires blessés lors de l'opération franco-nigérienne déclenchée à la suite de l'enlèvement des deux otages français vendredi à Niamey, a indiqué Matignon dans un communiqué.

L'état de santé du sous-officier et du soldat des forces spéciales, qui sont hospitalisés à Saint-Mandé (Val-de-Marne), "n'inspire heureusement pas d'inquiétude", est-il noté.

Le Premier ministre a tenu à les "remercier de leur engagement et les a assurés du soutien de la Nation", selon le texte.

Les deux otages français ont été tués lors de cette opération menée pour tenter d'empêcher les ravisseurs de rejoindre leur sanctuaire au Mali. Paris accuse Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), déjà auteur de prises d'otage au Sahel, d'être derrière l'enlèvement.

Nicolas Sarkozy doit recevoir ce mardi les familles des deux jeunes Français enlevés vendredi à Niamey et tués samedi.

Les corps des deux victimes devaient être rapatriés mercredi matin en France, a-t-on appris de source diplomatique à Niamey.