Mediator: l'ignorance, "une faute" pour un politique, selon le Pr Debré (UMP)

© 2010 AFP

— 

Le professeur de médecine et député UMP Bernard Debré a estimé lundi, à propos de l'affaire du Mediator, qu'"ignorer, pour un politique, c'est une faute", ciblant les ministres de la Santé, de droite et de gauche, qui se sont succédé depuis l'alerte donnée en 1998.

"Ignorer, pour un politique, c'est une faute. Un ministre doit être responsable de son administration, quelle qu'elle soit. Il doit donc être au courant. S'il n'est pas au courant, c'est qu'il y a une faille dans la transmission", a déclaré le député sur Europe 1.

Le médecin assure vouloir "n'accuser personne", "ne stigmatiser personne", mais appelle les anciens ministres à prendre leurs responsabilités. "Au moins, qu'ils disent +oui, j'étais au courant+, ou +oui, c'est une faute de ma part de ne pas avoir été au courant+", a-t-il lancé.

"J'aimerais en France qu'on soit responsable de ses actes. Quand on brigue un poste de ministre, ce n'est pas rien", a ajouté Bernard Debré, lui-même ex-ministre.