Fadela Amara rejoint le Parti radical de Jean-Louis Borloo

POLITIQUE Elle aimerait être porte-parole...

M.P.

— 

B. LANGLOIS/ AFP

Après Rama, Fadela? L’ancienne secrétaire d’Etat a annoncé vendredi qu’elle pourrait rejoindre le Parti radical de Jean-Louis Borloo, comme l’a fait Rama Yade mercredi. La fondatrice de l'organisation Ni putes ni soumises, considérée comme un membre d'«ouverture» de la première équipe Fillon, a été remerciée lors du remaniement du 14 novembre, comme Jean-Louis Borloo, ministre d'Etat chargé de l'Ecologie.

«Je souhaite vraiment être aux côtés de Jean-Louis Borloo, un homme pour lequel j'ai une admiration et beaucoup, beaucoup, beaucoup d'affinités», a déclaré Fadela Amara sur BFM-TV. L’ex-futur Premier ministre, redevenu simple député, commence à rassemble des soutiens au sein et au dehors du Parti radical qu’il préside, avec l’ambition d’une «confédération du centre».

«Je souhaite évidemment jouer un rôle»

«Nous sommes très attachés aux valeurs de la République, au vrai sens de la justice sociale», s’est justifié Fadela Amara, qui n’a jamais eu sa carte à l’UMP.  A la question de savoir si elle envisageait de rejoindre le Parti radical, Fadela Amara s'est dite «prête en tout cas à aider Jean-Louis Borloo à construire cette confédération de l'ensemble des républicains de ce pays».
 
Elle pourrait prendre le rôle de porte-parole. «Je souhaite évidemment jouer un rôle. Quand je m'engage, je vais toujours jusqu'au bout des choses», a-t-elle insisté.
 
Un joli coup pour Jean-Louis Borloo qui peut compter sur le soutien de deux des visages de la diversité promue, au début de son mandat, par Nicolas Sarkozy.

Voir la vidéo:


Fadela Amara
envoyé par BFMTV. - L'actualité du moment en vidéo.