Présidentielle: Hulot a "tous les éléments pour se prononcer rapidement"

© 2010 AFP

— 

L'eurodéputé d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) Jean-Paul Besset a indiqué vendredi que Nicolas Hulot avait "maintenant à peu près tous les éléments en main et dans la tête pour se prononcer rapidement" sur sa candidature ou pas à la présidentielle de 2012.

"Nicolas Hulot ne joue pas à entretenir un faux suspense, c'est pas son objectif, il s'interroge réellement" sur le fait de savoir où il peut "être le plus utile par rapport à (ses) convictions", a déclaré sur France Inter M. Besset, proche de l'animateur écologiste et l'un des initiateurs d'EELV.

"Il ne veut pas s'enfermer dans un calendrier et se donner une échéance trop brutale" mais "maintenant, il a à peu près tous les éléments en main et dans la tête pour se prononcer rapidement", a-t-il ajouté

M. Hulot a annoncé jeudi à l'AFP qu'il prendrait sa décision pour 2012 "avant l'été".

Revenant sur son refus de diriger le Parlement d'EELV, M. Besset a expliqué avoir "commis un acte symbolique, comme il faut parfois en faire en politique, plus qu'un acte de raison".

L'eurodéputé, qui avait dénoncé un "climat délétère de guerre froide", dans une lettre aux responsables du parti, a expliqué avoir "voulu lancer un avertissement", provoquer "une prise de conscience des militants" pour ne pas retourner "vers les vieilles querelles, les vieilles pratiques".

Selon lui, depuis, "des signes favorables sont apparus, le Conseil fédéral (parlement du parti) s'est réuni, il n'y a pas eu de crise" et son nouveau président Philippe Meyrieu "n'est pas un homme de clans, c'est un homme de conviction" qui "aime les choses qui convergent".

"J'ai employé des mots durs parce que je les ressentais dans la position assez inconfortable que j'occupais entre le marteau et l'enclume de camps qui se déchiraient. Depuis, je trouve que les choses se sont améliorées, les gens se reparlent", a aussi dit cet ancien journaliste.