Politique

Languedoc: Codorniou exige la réintégration au PS de tous les Fréchistes

Didier Codorniou, chef de file des socialistes exclus pour s'être ...

Didier Codorniou, chef de file des socialistes exclus pour s'être présentés avec Georges Frêche aux régionales de mars en Languedoc-Roussillon, a exigé lundi la réintégration des 58 exclus, qualifiant "d'arbitraire" la proposition du PS d'écarter pour l'instant ceux de l'Hérault.

L'ancien international de rugby appelle les ex-secrétaires fédéraux des cinq départements de la région (Hérault, Pyrénées-orientales, Aude, Gard et Lozère) à former un "bloc compact, sans faille". "Ce que je propose c'est de ne pas transiger" pour obtenir la réintégration de tous les exclus, a-t-il déclaré à l'AFP, soulignant qu'il était "en contact" avec les ex-secrétaires fédéraux.

François Lamy, conseiller politique de Mme Aubry a a estimé samedi que dans quatre fédérations "les conditions du dialogue sont revenues et le parti refonctionne normalement", ce qui justifie la réintégration de 41 exclus.

La convention nationale du PS a approuvé cette réintégration.

M. Lamy a en revanche précisé que pour l'Hérault, mis en tutelle pour six mois en septembre dernier au nom de dysfonctionnements, "on pourra procéder à la réintégration des camarades de l'Hérault qui le souhaitent" à l'issue de la tutelle.

"Je ne peux pas accepter la vision étroite de la réintégration par étapes, on est tous unis dans une équipe, on doit tous être réintégrés" rétorque M. Codorniou.