Le PCF veut «que l'on cesse de faire la courte-échelle au Front national»

© 2010 AFP

— 

Pierre Laurent (PCF) a souhaité lundi «que l'on cesse de faire la courte-échelle au Front national», estimant que «le retour médiatique du FN» qui fait «suite à la mise en scène de la sécurité et de l'identité nationale» par le gouvernement, «ne peut pas être un hasard».

«Après France 2 en prime time jeudi dernier, c'est aujourd'hui une chaîne d'information qui a retransmis en direct la logorrhée raciste de Marine Le Pen», déplore le secrétaire national du PCF dans un communiqué.

«Pourquoi cet emballement soudain pour une formation qui a pour fond de commerce le racisme et l'intolérance? N'y a-t-il pas pour le pouvoir, après la séquence désastreuse des retraites, la volonté de mystifier l'opinion publique en replaçant l'extrême droite au centre du jeu?», demande-t-il.

Pierre Laurent estime que «le retour médiatique du Front national ne peut pas être un hasard» après «la mise en scène de la sécurité et de l'identité nationale» par le gouvernement.

«Que l'on cesse de faire la courte-échelle au Front National!», lance le numéro un communiste, appelant «toutes les forces politiques démocratiques à s'élever contre ce système de promotion écoeurant»" et demandant que «l'amalgame inadmissible entre "musulmans" et "Occupation"» fait par Marine Le Pen soit «sanctionné».