La Ligue des droits de l'Homme porte plainte contre Marine Le Pen

© 2010 AFP

— 

La Ligue des droits de l'Homme (LDH) a annoncé lundi sa décision de saisir le parquet de Paris d'une plainte à l'encontre de Marine Le Pen, pour provocation à la discrimination, à la haine et à la violence après sa comparaison des prières de rue à l'Occupation.

Dans un communiqué, la LDH assure que ces propos «dénigrant les musulmans s'inscrivent dans la même lignée que ceux qui ont déjà valu à son père, à l'initiative de la LDH, de lourdes condamnations».
Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) a annoncé dimanche une démarche similaire.

Vendredi soir en public à Lyon, la fille de Jean-Marie Le Pen avait brocardé «les prières de rue» de musulmans en faisant un parallèle avec la Seconde guerre mondiale et en qualifiant ces prières «d'occupation», sans «blindés» ni «soldats», mais d' «occupation tout de même».