Jean-Paul Huchon ne croit pas à l'invalidation de son élection

Reuters

— 

Le président socialiste de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, a dit vendredi ne pas croire à l'invalidation de son élection, en mars dernier.
Le Conseil d'Etat a annoncé jeudi sa décision de rouvrir l'instruction sur le contentieux concernant la victoire de Jean-Paul Huchon face à la candidate UMP, Valérie Pécresse.

L'institution se prononcera courant janvier sur la nécessité de transmettre ou non le dossier au Conseil constitutionnel.

«L’UMP est après moi comme un chien après un animal»

«Je n'ai fait que respecter la loi et c'est pour ça d'ailleurs que le Conseil d'Etat donne un délai supplémentaire : c'est parce qu'il faut quand même examiner la réalité d'une infraction», a expliqué Jean-Paul Huchon sur France Inter.

«L'UMP, ils sont après moi comme un chien après un animal. Ils ont été incapables de gagner les élections, ils ont été battus vraiment à plate couture (...) Mme Pécresse continue la campagne et ça ne sert à rien: elle a été archi-battue», a-t-il souligné.