Quand Jean-Louis Borloo s'en prend aux «conservateurs bien coiffés»

POLITIQUE Une allusion à François Fillon?...

C. F.

— 

Jean-Louis Borloo (G) participe  avec le président du Sénat Gérard Larcher (D) à un «dîner de la République» le 9 décembre 2010 à Paris.
Jean-Louis Borloo (G) participe avec le président du Sénat Gérard Larcher (D) à un «dîner de la République» le 9 décembre 2010 à Paris. — AFP PHOTO BERTRAND LANGLOIS

Il a en effet retrouvé sa «liberté de parole». Lors de son «dîner républicain» à Paris jeudi soir, Jean-Louis Borloo n’a pas manqué de tacler son ex-rival dans la course à Matignon lors du dernier remaniement, le Premier ministre lui-même.

Au cours d’un long plaidoyer pour une «refondation du pacte républicain», le président du Parti radical (associé à l'UMP) s’est moqué des «conservateurs qui ont l'air raisonnable, sérieux, bien coiffé», une claire allusion à François Fillon, très applaudie par quelque centaines de convives, selon l’AFP.

«Mais en réalité, ce sont eux qui ne sont pas raisonnables. Ce sont eux qui ne sont pas professionnels, car un professionnel s'adapte toujours au progrès et au mouvement», a-t-il encore asséné à l'intention du chef du gouvernement. Ce dernier appréciera.