Dominique Strauss-Kahn bat nettement Nicolas Sarkozy dans deux sondages

E.O. avec Reuters

— 

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn a salué mercredi le programme "ambitieux" de la France pour sa présidence du G20, affirmant avoir "bon espoir" de renforcer la stabilité de l'économie mondiale.
Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn a salué mercredi le programme "ambitieux" de la France pour sa présidence du G20, affirmant avoir "bon espoir" de renforcer la stabilité de l'économie mondiale. — Eric Feferberg AFP

Si le second tour de l’élection présidentielle avait lieu dimanche, Nicolas Sarkozy serait nettement battu par Dominique Strauss-Kahn, selon un sondage TNS Sofres pour le Nouvel observateur, rendu public ce mardi.

D’après l’enquête, l’actuel directeur du FMI écraserait le chef de l’Etat avec le score de 62%. Nicolas Sarkozy perdrait aussi face à Martine Aubry ou à François Hollande (45% contre 55% dans les deux cas).

29% dès le premier tour

Selon un autre sondage Ifop, publié dans Paris-Match, DSK recueillerait 59% au second tour face à Nicolas Sarkozy. François Hollande et Martine Aubry battraient également le chef de l’Etat avec respectivement 53% et 52% des voix. En revanche, Ségolène Royal ferait jeu égal avec le Président en cas de répétition du second tour de la présidentielle 2007.

Dès le premier tour, Dominique Strauss-Kahn devance les autres «présidentiables» du PS. Il est crédité de 29% d'intentions de vote et ferait passer Nicolas Sarkozy à 24%, soit largement en deçà de son socle du premier tour de 2007. Martine Aubry obtiendrait 22% des voix, François Hollande et Ségolène Royal 18%. Dans ces trois cas de figure, l’actuel chef de l’Etat recueillerait 27% des suffrages au premier tour.

Enfin, Marine Le Pen arriverait en troisième position en recueillant entre 12 et 13% des suffrages.