Patrick Devedjian perd la présidence de la fédération UMP des Hauts-de-Seine

POLITIQUE L'ex-ministre de la Relance est un peu amer...

— 

L.BONAVENTURE / AFP

Rien ne va plus pour Patrick Devedjian. Non seulement il n’a pas conservé son poste de ministre de la Relance lors du remaniement de dimanche – le portefeuille a tout simplement été supprimé – mais il a également perdu, lundi soir, la tête de la fédération UMP des Hauts-de-Seine.

C’est Jean-Jacques Guillet, le député-maire de Chaville, qui lui a soufflé le poste avec 319 voix (63,93%). Patrick Devedjian, qui reste président du Conseil général des Hauts-de-Seine, a quant à lui recueilli 180 voix.

«Intimidation et intox»

Amer, il a indiqué à France Info qu'il pardonnait «à ceux qui lui avaient promis leur sutien mais ne lui ont pas donné», mais que cette campagne avait eu son lot «d'intimidation et d'intox évidente».

Patrick Devedjian était à la tête de la fédération UMP 92 depuis 2007.