Les "centristes ont toute leur place" au gouvernement, selon Bruno Le Maire

© 2010 AFP

— 

Les "centristes ont toute leur place dans le gouvernement", a affirmé lundi Bruno Le Maire, reconduit à la tête du ministère de l'Agriculture, lors de la passation de pouvoir avec le centriste Michel Mercier qui lui a transmis le portefeuille de l'Aménagement du territoire.
Les "centristes ont toute leur place dans le gouvernement", a affirmé lundi Bruno Le Maire, reconduit à la tête du ministère de l'Agriculture, lors de la passation de pouvoir avec le centriste Michel Mercier qui lui a transmis le portefeuille de l'Aménagement du territoire. — Bertrand Guay AFP

Les "centristes ont toute leur place dans le gouvernement", a affirmé lundi Bruno Le Maire, reconduit à la tête du ministère de l'Agriculture, lors de la passation de pouvoir avec le centriste Michel Mercier qui lui a transmis le portefeuille de l'Aménagement du territoire.

"Les centristes ont toute leur place dans notre gouvernement, toute leur place dans notre famille politique et chacun d'entre nous est heureux de travailler avec des centristes de la qualité de Michel Mercier", a dit M. Le Maire face aux critiques sur la concentration du gouvernement autour de l'ancien RPR.

M. Le Maire, ex-directeur de cabinet de l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin dont il s'est démarqué sur ses vives critiques du président Nicolas Sarkozy, avait rendu hommage dans la matinée au centriste Jean-Louis Borloo.

M. Borloo, l'un des favoris pour Matignon, a préféré quitter le gouvernement après que M. Sarkozy eut choisi de reconduire François Fillon à Matignon.

Vantant le regroupement de l'Aménagement du territoire et de l'Espace rural avec son ministère de l'Agriculture annoncé dimanche à l'occasion du remaniement, il s'est dit "très heureux de remettre de la cohérence dans le ministère de l'Agriculture".

"La ruralité n'appartient pas au passé de la France mais à l'avenir, pourvu que l'on soutienne" les agriculteurs mais aussi les citoyens dans l'aménagement du territoire avec notamment l'accès aux soins, aux services publics, à l'internet à haut débit, a-t-il dit.

Bruno Le Maire s'est vu confirmer dans ses responsabilités de ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la Pêche, auxquelles se sont ajoutés la Ruralité et l'Aménagement du territoire, auparavant du ressort de Michel Mercier, qui a été promu ministre de la Justice.