Besson: l'accueil des chrétiens blessés en Irak s'inscrit dans la tradition d'asile de la France

© 2010 AFP

— 

L'arrivée lundi soir en France de 36 Irakiens blessés dans l'attaque de la cathédrale syriaque catholique de Bagdad et de 21 accompagnants s'inscrit dans "la tradition d'asile" du pays, a affirmé dimanche le ministre français de l'Immigration, Eric Besson.
L'arrivée lundi soir en France de 36 Irakiens blessés dans l'attaque de la cathédrale syriaque catholique de Bagdad et de 21 accompagnants s'inscrit dans "la tradition d'asile" du pays, a affirmé dimanche le ministre français de l'Immigration, Eric Besson. — Jacques Demarthon AFP

L'arrivée lundi soir en France de 36 Irakiens blessés dans l'attaque de la cathédrale syriaque catholique de Bagdad et de 21 accompagnants s'inscrit dans "la tradition d'asile" du pays, a affirmé dimanche le ministre français de l'Immigration, Eric Besson.

"Cet accueil s'effectue conformément à la tradition d'asile de la France", a affirmé le ministre, lors d'un point presse.

"La France est la première terre d'asile en Europe et la deuxième dans le monde derrière les Etats-Unis. Nous sommes le pays en Europe qui accueille le plus de réfugiés persécutés du fait de leurs opinions politiques, de leur religion ou de la couleur de leur peau", a ajouté M. Besson, à la suite d'une réunion avec des représentants de l'OFPRA (asile) et de l'OFII (immigration) pour préparer la venue des chrétiens d'Irak.

Lundi soir à 20H25, 36 personnes grièvement blessées lors de l'attentat du 31 octobre, le plus souvent par balles et/ou éclats de grenade, doivent atterrir à Orly et être hospitalisées à Paris. Parmi elles, "un garde du corps, de religion musulmane", a précisé M. Besson.

Les blessés seront accompagnés par 21 personnes. Le ministre de l'Immigration a précisé à l'AFP que cette opération était menée "main dans la main" avec le ministère des Affaires étrangères.

M. Besson a souligné que 1.300 chrétiens d'Irak ont été accueillis en France depuis l'initiative prise à l'automne 2007 par le président de la République Nicolas Sarkozy d'accueillir des Irakiens "appartenant à ces minorités religieuses vulnérables", représentant ainsi "un taux d'acceptation des demandes d'asile de 85%" pour cette communauté.

Après l'attentat du 31 octobre, M. Besson avait demandé à ses services d'accueillir 150 personnes supplémentaires, en accordant la priorité aux personnes blessées et à leurs familles.

Après les 57 personnes qui doivent arriver lundi, un deuxième groupe de 93 personnes sera accueilli "dans les prochaines semaines", dont la liste est en cours d'élaboration, selon le ministre.