Réforme des retraites: les Français approuvent la mobilisation justifiée

SONDAGE Mais estiment que le report de l'âge est inéluctable...

© 2010 AFP

— 

Sept Français sur dix ont soutenu la journée de mobilisation de samedi sur les retraites, même si pour près des deux tiers d'entre eux, le relèvement de l'âge légal de départ est inéluctable, selon un sondage de l'Ifop à paraître dans le Journal du Dimanche.
Sept Français sur dix ont soutenu la journée de mobilisation de samedi sur les retraites, même si pour près des deux tiers d'entre eux, le relèvement de l'âge légal de départ est inéluctable, selon un sondage de l'Ifop à paraître dans le Journal du Dimanche. — Philippe Desmazes AFP

Un brin de fatalisme? Si sept Français sur dix ont soutenu la journée de mobilisation de samedi sur les retraites, près des deux tiers d'entre eux jugent que le relèvement de l'âge légal de départ est inéluctable, selon un sondage de l'Ifop à paraître dans le Journal du Dimanche.

CFDT et FO jugés les syndicats les plus crédibles

Le mouvement de manifestations de samedi est justifié pour 70% des sondés, contre 30% d'un avis contraire, selon l'enquête réalisée avant la journée, marquée par la plus faible participation depuis la rentrée (entre 375.000 et 1,2 million).

Parmi ceux qui soutiennent le mouvement, 59% pensent qu'il exprime une «inquiétude et un mécontentement à l'égard des conséquences de la réforme» et 41% une «opposition à l'égard de la politique du gouvernement et du président de la République».

Concernant le recul de l'âge légal de départ de 60 à 62 ans, 64% des Français répondent par l'affirmative à la question de savoir s'«il fallait bien en passer par là», tandis que, pour 36%, «il fallait s'y opposer par tous les moyens». Une majorité de sondés, soit 66%, se déclarent plus d'accord avec l'idée que les syndicats n'étaient pas «en mesure de présenter une autre proposition», 34% étant d'un avis contraire.

Alors que les confédérations divergent sur la suite à donner au mouvement, les plus crédibles sont la CFDT et la CGT (pour 25 et 23% des sondés), devant FO (10%). Enfin les Français ne se montrent assez sceptiques sur les propositions de la gauche. L'opposition ne «ferait ni mieux, ni moins bien» que la majorité pour 51%, «mieux» pour 26% et «moins bien» pour 23%.

Une majorité (63%) affirme en outre que le Parti socialiste, s'il revient au pouvoir, ne ramènera pas l'âge de départ à 60 ans, contre 37% d'avis contraire.

Méthode

Sondage réalisé du 2 au 4 novembre par questionnaire auto-administré en ligne auprès d'un échantillon de 1.007 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus.