Rachida Dati «ne souhaite à personne» d'avoir un frère toxicomane

POLEMIQUE Jamal Dati a été interpellé dans le cadre d'une affaire de drogue...

C.C.

— 

REUTERS/Regis Duvignau

Jamal Dati cause décidément bien des tracas à sa grande sœur. Arrêté jeudi à Liège (Belgique) en possession d’héroïne et de marijuana, sa toxicomanie n’a jamais été «cachée» par Rachida Dati a-t-elle affirmé lors du talk Orange-Le Figaro jeudi soir.

L’ex-Garde des Sceaux a reconnu que son frère était «toxicomane depuis très jeune» et que sa famille s’est «battue pour le sortir de cette dépendance». Une expérience «douloureuse» et «épuisante» qu’elle «ne souhaite à personne». A ce propos, elle a critiqué la possible création à Paris de salles de shoot car, selon elle, «c’est organiser le suicide de certains jeunes».

Rachida Dati a enfin regretté que les médias fassent «toute une histoire» des problèmes de son frère avec la justice «alors que des enfants de personnalités, de ministres, commettent des faits très graves et qu'on n'en parle pas». Jamal Dati a été condamné trois fois entre 1999 et 2007 dans des affaires liées à l'usage ou le trafic de drogue.