L'UMP inaugure ses "rendez-vous pour la France"avec l'éducation

© 2010 AFP

— 

L'UMP a inauguré mercredi au Parc de la Villette à Paris ses "rendez-vous pour la France", un cycle de dix conventions qui doivent contribuer à l'élaboration du programme du parti pour 2012, alors que le sort de sa direction est suspendu au prochain remaniement gouvernemental.
L'UMP a inauguré mercredi au Parc de la Villette à Paris ses "rendez-vous pour la France", un cycle de dix conventions qui doivent contribuer à l'élaboration du programme du parti pour 2012, alors que le sort de sa direction est suspendu au prochain remaniement gouvernemental. — Lionel Bonaventure AFP/Archives

L'UMP a inauguré mercredi au Parc de la Villette à Paris ses "rendez-vous pour la France", un cycle de dix conventions qui doivent contribuer à l'élaboration du programme du parti pour 2012, alors que le sort de sa direction est suspendu au prochain remaniement gouvernemental.

L'UMP qui veut être "un lieu de réflexion, de travail, de création d'un projet pour 2012", a confié au tandem Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez, secrétaires d'Etat et cadres de l'UMP, la charge de ces cycles de travaux inspirés des "conventions" qui furent le prélude de la campagne présidentielle de 2007.

L'UMP a fait le choix symbolique de l'Espace Condorcet à la Cité des Sciences pour réunir la première convention intitulée "Tout commence par l'Education", l'une des premières préoccupations des Français.

Quatre tables rondes devaient réunir enseignants, élus, experts et parents d'élèves, pour plancher sur l'avenir de l'école, avant le discours de clôture du secrétaire général Xavier Bertrand qui devait livrer les propositions détaillées du projet éducatif du parti présidentiel.

M. Bertrand en a présenté la philosophie et les grands axes dans le Figaro de mercredi avec notamment la signature de "contrats d'objectifs" entre recteurs et directeurs d'école afin que 100% des élèves sachent lire, écrire et compter à la fin du CE1.

Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez plaident sur le site des Echos mercredi pour l'"autonomie administrative, budgétaire et pédagogique" des établissements primaires et secondaires.

Anticipant d'une semaine ce rendez-vous, le patron des députés UMP Jean-François Copé, candidat à la succession de M. Bertrand à la tête du parti, a proposé devant son club Génération France d'instaurer un examen de passage en 6ème pour prévenir l'échec scolaire.

Le secrétaire général qui, lui, pourrait revenir au gouvernement, plaide pour la mise en place d'un soutien