Menaces terroristes: "renforcer le criblage" des passagers vers la France

© 2010 AFP

— 

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé mercredi qu'il avait été décidé de "renforcer le criblage" des voyageurs à destination de la France par les voies aériennes.
Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé mercredi qu'il avait été décidé de "renforcer le criblage" des voyageurs à destination de la France par les voies aériennes. — Joel Saget AFP/Archives

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé mercredi qu'il avait été décidé de "renforcer le criblage" des voyageurs à destination de la France par les voies aériennes.

Le ministre a indiqué que, lors de la réunion des responsables français de la sécurité qui s'est tenue mercredi matin autour du président de la République, il avait "notamment été décidé de renforcer, en partenariat avec un certain nombre d'Etats concernés, le criblage des passagers à destination de notre pays".

"Aujourd'hui quelques pays communiquent suffisamment en amont les renseignements sur les passagers. Il convient, en partenariat avec les pays intéressés, de proposer l'élargissement de ce nombre de pays, de manière à ce que l'analyse des profils de ces passagers soit mieux connue", a-t-il ajouté.

"Depuis quelques jours, un faisceau d'informations concordantes nous encourage à renforcer notre vigilance, et nous avons décidé de le faire en toute transparence, sans surestimer ni sous-estimer la réalité de cette menace", a souligné M. Hortefeux.

Il a en particulier cité "le message d'Oussama ben Laden ciblant pour la première fois exclusivement notre pays", ou encore les colis piégés en provenance du Yémen vers les Etats-Unis ou de Grèce, dont un était destiné au président Nicolas Sarkozy.

"C'est pourquoi le plan Vigipirate est maintenu à niveau élevé, le niveau rouge renforcé, ça signifie que 3.450 policiers et 980 gendarmes sont mobilisés quotidiennement", a conclu le ministre de l'Intérieur.