Les bons conseils de Jean-Pierre Raffarin... Déjà un pot de départ pour Jean-Louis Borloo?...

JOURNAL DU REMANIEMENT Toutes les infos, toutes les rumeurs sur le grand mercato du gouvernement...

C. F.
— 
Jean-Pierre Raffarin dans son bureau au Sénat le 7 mai 2010. 
Jean-Pierre Raffarin dans son bureau au Sénat le 7 mai 2010.  — JEROME MARS/JDD/SIPA

Le grand jeu des chaises musicales doit avoir lieu cet automne au gouvernement. Entre déclarations sibyllines et actes de candidature plus ou moins déguisés, les rumeurs vont bon train. Quelles surprises nous réserve le remaniement? Qui sera le maillon faible? Les dernières infos, c’est tous les jours sur 20minutes.fr dans le journal du remaniement.

>> Toutes les informations du jeudi 29 octobre sont par ici

Mardi 2 novembre

Jean-Louis Borloo fait déjà son pot de départ?
Le point d'étape sur l'avancée du Grenelle de l'Environnement avait des airs de pot de départ, selon certains participants. Présence des cinq ministres - seul Dominique Bussereau (Transports) a été empêché , sondage, interview dans Le Parisien... Pour l'occasion, Jean-Louis Borloo avait déployé les grands moyens. «C'est énormément de travail mais je crois qu'il y a quelques grands sujets de société, la fiscalité, le travail des jeunes, dans lesquels un processus comme celui-là, partagé, est indispensable», a répété Jean-Louis Borloo aux journalistes. C'est un discours de politique générale, lui demande un journaliste? «C'est un regard personnel convaincu sur la conduite du changement», a-t-il répondu. Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'Ecologie, a démenti qu'il s'agisse d'un bilan du passage de Jean-Louis Borloo au ministère: «Il est plus que normal qu'on fasse des points d'étape pour savoir si on est sur la bonne trajectoire.» Puis, priée de dire si cela faisait de lui un bon candidat pour diriger la réforme de la fiscalité, elle a répondu: «Jean-Louis, il est capable de tout piloter. Mais honnêtement, c'est déplacé de parler de ces questions aujourd'hui.»

Les leçons de Jean-Pierre Raffarin
L'ex-Premier ministre dispense ses conseils pour «l'acte II» du quinquennat de Nicolas SarkozySur son blog, Jean-Pierre Raffarin. Justifiant la nécessité d'un remaniement («pour renouveler des équipes fatiguées, pour remobiliser les talents écartés, pour améliorer le collectif de l’exécutif»), il fixe carrément l'agenda de l'exécutif, préconisant «un discours du Prau Congrès ou du Premier Ministre au Parlement pour fixer l’orientation globale et la politique générale du gouvernement, «“un plan de relance sociale" dont l’emploi et le logement doivent être les deux priorités», plus d'«écoute et [de] dialogue, ce qui impose de laisser plus de temps au temps» et la poursuite des réformes. Jean-Pierre Raffarin prépare-t-il son come-back?

Raymond Soubie a un déjà un remplaçant
La réforme des retraites n’est pas encore promulguée, mais à l’Elysée, on voit déjà plus loin. Preuve en est, Raymond Soubie aurait déjà un remplaçant. Il s’agirait de Jean Castex, selon La Tribune. Ce conseiller référendaire à la Cour des comptes, ancien élève de l'ENA (promotion Victor-Hugo) et de Sciences-Po, et ex-collaborateur de Xavier Bertrand, dont il a été le directeur de cabinet à deux reprises (au ministère de la Santé puis ministère du Travail), aurait été repéré il y a plusieurs semaines pour succéder au conseiller social de l’Elysée. Lequel a été nommé mercredi dernier au Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Maurice Leroy flatte Jean-Louis Borloo
Le porte-parole du Nouveau Centre serait-il intéressé par un portefeuille? Maurice Leroy a en tout cas chanté les louanges du potentiel futur Premier ministre ce mardi. «Jean-Louis Borloo, c'est quelqu'un qui a une vraie fibre sociale. C'est, à n'en pas douter, un humaniste» et «je pense que nous allons avoir besoin d'un temps de pause, de modération et d'apaisement», a-t-il déclaré au micro de Radio Classique. «Pour moi, ce serait effectivement un bon choix», a poursuivi le député du Loir-et-Cher, qui a également rendu hommage à François Fillon. On ne sait jamais, celui-ci pourrait rester à Matignon...