Nadine Morano se sent «capable» de prendre la tête de l'UMP

REMANIEMENT Et n'hésite pas à se comparer à Nicolas Sarkozy...

M.P.

— 

WITT/SIPA

«Ministre je suis et militante de l’âme je reste». Deux qualités qui font de Nadine Morano une excellente candidate à la succession – pourtant pas officiellement ouverte – de Xavier Bertrand à la tête de l’UMP. Dans un entretien au Parisien (lien payant), la secrétaire d’Etat à la Famille dit se sentir «capable» d’être secrétaire générale de l’UMP. Rappelant au passage que Nicolas Sarkozy avait, avant 2007, été ministre et président du parti: «le cumul avait été plutôt un atout. Il avait donné à la majorité une incroyable impulsion», observe-t-elle.

Pas assez de «service après-vote»

«Nos adhérents sont la force vitale de l’UMP. Nous devons leur rendre compte de notre action», insiste la secrétaire d’Etat, très populaire auprès des Jeunes Pop notamment pour sa présence sur la piste de danse. Si elle ne se lance pas dans une campagne ouverte, elle critique l’action de Xavier Bertrand, estimant que «le service après-vote» a parfois manqué au sein de son parti.

«A chacun de mes déplacements ministériels, j'en profite toujours pour rencontrer la fédération départementale du secteur. C'est une démarche qui, sans doute, pourrait être plus systématique dans le gouvernement», dit-elle également.