Georges Frêche est mort dimanche

DECES Le président du Conseil régional de Languedoc-Roussillon avait 72 ans...

P.K.

— 

Georges Freche pose devant une statue de Lénine, à Montpellier, mercredi 18 août 2010.
Georges Freche pose devant une statue de Lénine, à Montpellier, mercredi 18 août 2010. — AFP PHOTO / PASCAL GUYOT

Le président du Conseil régional de Languedoc-Roussillon Georges Frêche est décédé dimanche à l'hôtel de région. Selon le sénateur Robert Navarro, il est décédé d'un arrêt cardiaque. Le Samu a été alerté vers 17h50. Il est décédé à 18h45.

L'ancien maire de Montpellier avait été réélu en mars à la tête à la tête du conseil régional de Languedoc-Roussillon, après avoir largement dominé le second tour du scrutin des régionales, réunissant 54,19% des suffrages, devant l'UMP (26,43%) et le FN (15,67%).

La campagne avait été marquée notamment par son bras de fer avec le PS, qui l'avait déjà exclu de ses rangs en 2007 pour ses dérapages verbaux et lui avait opposé une liste conduite par Hélène Mandroux, maire de Montpellier.

Né en 1938, dans le Tarn, il est élu député en 73, maire de Montpellier en 1977 puis président de la région en 2004.

>> Retrouvez tous nos articles sur Georges Frêche par ici

Réputé pour ses prises de position controversées et ses déclarations à l'emporte-pièce, Georges Frêche est aussi l'homme qui a développé la ville de Montpellier, au prix de la mise en place d'un système parfois décrié.

En février dernier, il était venu répondre aux questions des internautes dans les locaux de 20minutes.fr au cours d'un chat et d'une interview vidéo



Il n'avait d'ailleurs pas résisté à lâcher une petite provocation: