Remaniement: Fadela Amara voudrait Jean-Louis Borloo comme Premier ministre

GOUVERNEMENT Et renouvelle son souhait de rester en poste...

N. Be. avec AFP
— 
A.SENNA / AFP

Son favori, c'est Borloo. A quelques jours du remaniement annoncé, la secrétaire d'Etat à la politique de la Ville, Fadela Amara, confie sans fard qu'elle souhaite que Jean-Louis Borloo devienne le futur Premier ministre: «pour mes sujets, le meilleur c'est Borloo», déclare-t-elle au Parisien/Aujourd'hui en France de samedi.

«Nicolas Sarkozy décidera», mais Fadela Amara ne tarit pas d'éloges à l'endroit du ministre de l'Ecologie, «fédérateur, intelligent et très besogneux, contrairement à la réputation qu'on lui donne. Et surtout, il a une humanité plantée dans le coeur».

De l'actuel chef du gouvernement, François Fillon, Fadela Amara dit aimer «son côté droite sociale» tout en jugeant «qu'entre le bourgeois de la Sarthe et la banlieue, il y a une grande différence».

Elle a «encore plein d'idées»

Concernant son avenir après le remaniement, la secrétaire d'Etat à la Ville assure que «si le président décide de (la) garder, (elle) a encore plein d'idées». Elle estime qu'il faudrait «un grand ministère» de la Ville, «directement rattaché au Premier ministre, pour agir sur l'ensemble des décisions gouvernementales».

En revanche, «si le ministère de la Ville disparaît, c'est la fin du pacte républicain! La fin des espoirs que l'on a eus pour la banlieue et toute sa jeunesse», assure-t-elle.

Toujours dans Le Parisien/Aujourd'hui, le président du Sénat Gérard Larcher rend lui aussi hommage à la «fibre sociale» de Jean-Louis Borloo, qui «a fait ses preuves humaines et sociales comme maire de Valenciennes».