Brice Hortefeux et les «empreintes génitales»

VIDEO Le ministre de l'Intérieur aussi y a été de son petit lapsus sexuel...

Julien Ménielle
— 
Brice Hortefeux, le 26 juillet 2010.
Brice Hortefeux, le 26 juillet 2010. — AFP PHOTO / BORIS HORVAT

«Les lapsus de Luc Chatel sont beaucoup moins révélateurs que ceux de qui vous savez.» C’était il y a moins de deux semaines. Au cours d’une réunion, Brice Hortefeux se gaussait de l’épidémie de langues qui fourchent parmi ses collègues. Mais en taclant Rachida Dati et sa «fellation quasi-nulle», le ministre de l’Intérieur n’imaginait pas qu’il taillait un bâton pour se faire battre.

Car ce week-end, c’était à son tour de dévoiler involontairement le fond de ses pensées. «Il y a deux fichiers majeurs: le fichier des empreintes génitales, et le fichier des empreintes génétiques», a affirmé Brice Hortefeux dimanche au Grand Jury-RTL-LCI-Le Figaro. Rachida Dati s’était justifiée en affirmant avoir «parlé trop vite». On attend avec impatience l’explication du ministre de l’Intérieur.

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo