FN: le «retour des dissidents» pourrait entraîner une «scission» selon Marine Le Pen

AFP

— 

Marine Le Pen s’oppose au retour des dissidents au sein du FN, souhaité par le candidat à la présidence du parti Bruno Gollnisch, se disant «encore plus hostile que (son) père» à cette option.

«C'est la meilleure recette pour qu'il y ait une scission au Front national: ces gens (les dissidents) sont des petits qui ont voulu précipiter la mort du FN quand il n'allait pas bien, ils mènent une guerre terrifiante contre Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen», a-t-elle déclaré à Metz lors d'une rencontre avec la presse en marge d'un meeting.

Elle a prévenu qu'en cas d'élection de Bruno Gollnisch à la tête du parti, elle ne «participerait pas à un bureau politique avec MM. Mégret, Martinez ou Lang», trois anciens cadres du FN qui ont quitté le parti et qui sont devenus dissidents. «Ce serait évidemment l'explosion», a-t-elle ajouté.