Bruno Gollnisch veut que les dissidents du FN reviennent au parti

avec AFP

— 

Bruno Gollnisch, candidat à la succession de Jean-Marie Le Pen, a souhaité vendredi le retour au sein du FN de ceux qui, comme Carl Lang, l'ont quitté au fil des années.
«J'ai déploré les départs du FN, quels qu'aient été par ailleurs les frictions, les amertumes, les désaccords», a déclaré sur LCI le vice-président du parti.
Ce n'est «pas seulement pour faire mon élection», a-t-il précisé mais «parce que je crois très fermement qu'il y a place pour une grande formation, et une seule, apte à défendre l'identité française pour sortir la France de l'ornière, de la décadence dans laquelle elle se trouve», a déclaré Bruno Gollnisch.