L'Elysée affirme n'avoir jamais reçu de lettre de démission de Bernard Kouchner

POLITIQUE Le ministre des Affaires étrangères s'y disait «humilié»...

C. F.

— 

HALEY / SIPA

«Le président de la République n’a jamais reçu de lettre de démission du ministre des Affaires étrangères.» C’est ce qu’assure l’Elysée à 20minutes.fr ce jeudi, confirmant une information du figaro.fr.

Le Nouvel Observateur avait publié mercredi des extraits de la dite lettre, dont l’existence avait été révélée par RTL la semaine dernière et qui aurait été remise fin août à Nicolas Sarkozy. Bernard Kouchner y évoquerait l'«inflexion sécuritaire» du gouvernement cet été, prenant acte de «la fin de l'ouverture» à gauche opérée par Nicolas Sarkozy  depuis 2007.

Nommé «Défenseur des droits»?

Homme de gauche dans un gouvernement de droite, Bernard Kouchner y dénoncerait aussi des «humiliations» venues «des conseillers» du président [Claude Guéant, secrétaire général de la présidence, et Jean-David Levitte, conseiller diplomatique du chef de l'Etat]. Contacté par 20minutes.fr, le cabinet du ministre n’avait pas encore réagi.

Bernard Kouchner est donné partant lors du prochain remaniement gouvernemental annoncé pour novembre, voire avant s'il était nommé «Défenseur des droits», un nouveau poste à pourvoir prochainement.