Le bouclier fiscal attaqué par des députés UMP

POLITIQUE Soixante-dix-neuf d'entre eux réclament sa suppression dès 2011...

M.P. avec AFP

— 

Le symbole du début de mandat de Nicolas Sarkozy est-il en train d'être renversé? Quelque 79 députés UMP s'apprêtent à déposer un amendement réclamant la supression du bouclier fiscal et de l'impôt sur la fortune dès 2011, d'après des sources parlementaires. 

Cet amendement émane du député du Maine-et-Loire Michel Piron, et a déjà été cosigné jeudi matin par 78 de ses collègues, selon son entourage. Le président de la commission des Affaires étrangères, Axel Poniatowski, Louis Giscard d'Estaing, l'ancien ministre de l'Economie Hervé Gaymard et le villepiniste François Goulard, soutiennent notamment le texte. Et le nombre de signataires pourraient augmenter. Il pourrait être soutenu par les centristes, voire l'opposition. L'amendement doit être déposé jeudi soir en commission des Finances, prévoit la suppression du bouclier fiscal et de l'ISF dès 2011, remplacés par «l'imposition des revenus du patrimoine ainsi que la création d'une nouvelle tranche d'impôt sur les revenus supérieurs à 100.000 euros».

Fillon montre la voie

C'est un nouveau coup dur, peut-être même fatal, porté à ce que Nicolas Sarkozy lui-même a érigé en totem de sa politique fiscale. Cette sortie des députés n'est pas anodine, elle intervient après le feu vert donné dimanche soir sur M6 par François Fillon, lorsqu'il a considéré que la suppression de ce dispositif , ainsi que de l'impôt sur le revenu, n'étaient pas «un sujet tabou, rien n’est tabou».

Le Premier ministre avait conditionné ces suppressions à «une réforme fiscale d'ensemble» qu'il envisage en 2011. De fait, ces députés frondeurs ne font que suivre les préconisations du chef de gouvernement. Nouvelle preuve que l'influence du locataire de Matignon est d'importance dans les rangs de la majorité.