Corbeil-Essonnes: Dassault ne sera plus tête de liste

ELECTIONS Alors que le Conseil d'Etat a, pour la deuxième fois, invalidé les résultats du dernier scrutin...

avec AFP

— 

Serge Dassault et Jean-Pierre Bechter à Corbeil-Essonnes le 27 septembre 2009
Serge Dassault et Jean-Pierre Bechter à Corbeil-Essonnes le 27 septembre 2009 — CHAMUSSY/SIPA

Serge Dassault, qui fut maire de Corbeil-Essonnes (Essonne) de 1995 à 2009, a annoncé samedi dans un communiqué sa décision «de ne pas conduire la liste lors des prochaines élections municipales partielles» consécutives à l'annulation du scrutin de l'automne 2009.

Contrairement a ce qu'il avait annoncé il y a un mois, l'industriel et patron de presse, âgé de 85 ans, cède cette place de numéro un à Jean-Pierre Bechter (UMP), dont l'élection vient d'être invalidée.

Serge Dassault précise qu'il soutiendra «totalement» ce dernier «en occupant la dernière place» de la liste (la 43e) et en présidant son comité de soutien.

2 annulations en moins d’un an et demi

Pour la seconde fois en moins d'un an et demi, le Conseil d'Etat avait annulé le 22 septembre l'élection municipale de Corbeil-Essonnes, jugeant que la mention du nom de Serge Dassault sur les bulletins du candidat UMP avait été «de nature à semer le doute» en octobre 2009. Ce scrutin avait été remporté d'extrême justesse par la droite. Au second tour, la liste Bechter ne l'avait emporté que de 27 voix sur sa rivale de gauche.

En juin 2009, c'est la réélection de Serge Dassault en 2008 qui avait été invalidée. Ce dernier avait en outre été déclaré inéligible pour un an par le Conseil d'Etat, pour avoir effectué des «dons d'argent», ce que l’industriel a toujours contesté.