Réforme des retraites: pas de questions pièges pour Eric Woerth sur Internet

CHAT Il répondait ce jeudi sur le site retraites2010.fr...

J. R.

— 

Eric Woerth à l'Assemblée nationale, le 8 septembre 2010, lors d'un discours sur la réforme des retraites.
Eric Woerth à l'Assemblée nationale, le 8 septembre 2010, lors d'un discours sur la réforme des retraites. — AFP PHOTO JACQUES DEMARTHON

Faire de la pédagogie. Le chat organisé ce jeudi par le ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique n'était pas un exercice périlleux pour Eric Woerth.

En tout, trente questions ont été posées au ministre, sur des thèmes choisis à l'avance: la retraite des femmes et l'égalité salariale. «Il y a un peu d'incompréhension sur ces sujets. Le but était d'expliquer et de rassurer», précise-t-on du côté du cabinet du ministre.

«Pas de volonté d'annonce»

Au total, ce sont 460 questions qui ont été envoyées depuis mardi, jour où le site Internet de retraites2010.fr a annoncé le chat. «Elles ont été sélectionnées selon leur diversité», explique le cabinet d'Eric Woerth. Les questions pièges ont été évitées. Le ministre du Travail a surtout décrypté des situations personnelles et répondu à des questions pratiques sur la pénibilité, les congés parentaux, les retraites des femmes handicapées, ou encore les inégalités de salaires.

Pendant une heure, le jeu des questions-réponses a donc surtout permis à Eric Woerth de livrer ses arguments et défendre son projet de loi. Le ministre a rappelé qu'il n'y a «pas d'inquiétude à avoir» sur cette réforme. Rien de nouveau donc. Mais selon l'entourage du ministre, «il n'y avait pas de volonté d'annonce».

>> Et vous? Avez-vous participé au chat en envoyant une question? Votre question a-t-elle été retenue?