Menaces d'attentats : Ségolène Royal dénonce une «part de mise en scène»

avec AFP

— 

Pour elle cela sent la manipulation. L'évocation par le gouvernement de menaces d'attentats relève d'une «part de mise en scène» qui pourrait se révéler «dangereuse», assure dimanche Ségolène Royal dans une interview au Parisien.

Mais, selon elle, «les Français ne sont pas dupes». «Il y a une part de mise en scène qui n'a pas de raison d'être et qui est même dangereuse, ajoute-t-elle. La lutte contre le terrorisme est une action sérieuse et discrète, incompatible avec l'annonce de pics d'alerte...comme par hasard pendant les mouvements sociaux».

La semaine dernière, le patron des députés PS Jean-Marc Ayrault avait lui aussi jugé que «le soupçon de manipulation politique demeure».