Retraites: «Les Français ont compris qu'on ne pouvait pas faire autrement», selon Bernard Accoyer

AFP

— 

Le président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer a estimé mercredi que «la majeure partie des Français a bien compris qu'on ne pouvait pas faire autrement» pour réformer les retraites.
«Manifestement les Français n'ont pas envie de travailler plus, mais par contre ils ont du bon sens, et le bon sens fait qu'ils savent qu'on ne peut pas faire de miracle», a poursuivi Bernard Accoyer, invité de Questions d'Info LCP/France Info/AFP.
Quant à la journée d'action de jeudi, le président de l'Assemblée a jugé que «chacun était dans son rôle»: «les syndicats en contestant et le gouvernement en ayant le courage de conduire la réforme».