Le Luxembourg est «un pays ami», rappelle le Quai d'Orsay

AFP

— 

Le ministère des Affaires étrangères a affirmé lundi sa surprise après des propos du sénateur UMP Philippe Marini, selon lequel le Luxembourg n'aurait pas dû exister.
Samedi, le parlementaire avait affirmé qu'il «aurait préféré qu'en 1867 Napoléon III et Bismarck aient un entretien qui débouche autrement et que le Luxembourg n'existe pas». Il réagissait sur France Culture aux critiques de la commissaire luxembourgeoise Viviane Reding visant la politique française d'expulsion de Roms.
«Le Grand-Duché de Luxembourg est un pays ami, cofondateur du Marché commun, proche de nous par son histoire et sa culture, profondément attaché à la francophonie et dont la contribution à la construction européenne est unanimement appréciée», a assuré un porte-parole du Quai d’Orsay.